La Ferme de Mézos

Chambres d'hôtes - Table d'hôtes - Gîte

Les travaux réalisés depuis Janvier 2007 :

Vous allez pouvoir découvrir notre maison telle que nous l'avons acquise en janvier 2007, découvrir son Histoire, les travaux de rénovations que nous faisons depuis.

Comme vous le découvrirez dans le chapitre histoire, cette maison date de 1800.

Elle sera propiété viticole durant des décennis, puis sera revendue, et, divisée en deux appartements.
La division se fera dans le sens de la hauteur. Donc, lorsque nous l'avons acheté, elle était encore comme cela, la porte centrale que vous empruntez aujourd'hui, est d'origine mais était condamnée.
L'accés se faisait par les deux avancées latérale, surnomée par nous petites oreilles, qui sont des rajouts sympathiques à l'architecture purement landaise de cette maison.

Comme vous pouvez le voir sur la vidéo ci-dessous, les travaux que nous avons effectué Nathalie et moi, relèvent pour beaucoup de la mise à nu complète des éléments bâtis. Vous pourrez découvrir avec la visite en menu déroulant plus de photos des pièces en services aujourd'hui.

Ce sont de trés bonnes surpprises, une véritable passion, qui nous encouragent à chaque étape de la restauration de cette landaise.

C'est un plaisir que de vous faire partager, une nuit, un séjour, dans cette demeure chargée d'histoire et de richesses.

Ayant réalisé la majeure partie des travaux tous les deux, vous comprendrez facilement que l'amour que nous avons pour notre maison à une dimension particulière et profonde en rapport avec l'ampleur de la tache.

2013 est l'année ou les travaux de gros oeuvre sont entrepris. En janvier nous faisons refaire la toiture de la maison principale ainsi que celle des deux petites oreilles de la maison.

Pour ce faire, dans l'esprit de la maison mais avec les contreintes que nous nous sommes imposés depuis le début, nous avons eu recour à un artisan compagnon : Alexandre Marie, venu spécialement du Lot et Garonne. ( Tel 06.28.70.52.83 ) Nous le recommandons   Accéder à son site internet >>>

Sur les premières photos vous pourrez voir la charpente d'origine restée en place, la toiture avant aprés. Les lanbrequins seront remplacés avant la saison 2013.

Il a également remplacé le pignon Ouest en chêne jusqu'à mis hauteur, puisqu'il avait était serieusement endommagé par le temps et son défaut d'entretient.

En Mai 2013 c'est toute la façade Ouest qui a été refaite. Nous la confions également à Alexandre Marie qui outre ses compétences professionnelles, a bien su comprendre ce que nous attendions.

Nous le remercions d'avoir adopté notre exigence en reprenant la signature du premier charpentier couvreur tout en y portant la sienne.

En mai, La Ferme se dote d'une nouvelle cuisine afin d'être plus pratique et de répondre à une cuisine de qualité toujours accrue.

Octobre 2013 signe la restauration des trois façades restantes, dont la façade avant de la maison. C'est un travail de titan sachant que les barons, briques locales, ont été recouvertes d'un crépis résine.

S'il était peu couteux, il était ravageur pour la bonne conservation des murs en briques ne permettant pas à ceux-ci de respirer normalement, et altérait le support de façon irrémédiable.

C'est ainsi que nous ne pourrons malheureusement pas sauver toutes les briques et serons obligés d'alterner briques apparentes et mortier de chaux.

Pour l'application de ce mortier, nous l'avons fait en ' mur tombé ', tel que cela a été fait sur l'Abbaye de Mimizan, puis, nous l'avons lissé à la façon basque en surface à vague, non lissé au cordeau. Le mortier vient mourir par un chanpfrein sur les barons.

Pour ce travail bien particulier, délicat, peu de candidats entrepreneurs ont présentaient leur devis.

Seule une entreprise espagnole et une entreprise française composée de Portugais ont accepté de relever le défi.

C'est donc cette entreprise installée à Belin Béliet qui sera retenue et ménera à bien la partie rénovation des ouvrages.

Nous noterons les astuces consistant à recréer des colombages sur les escroissances latérales, construction de fin 1800 servant aux accès de la maison divisée en deux.

Cela intègre ces deux entrèes à l'ensemble de la construction, et, crèe une homogénéité parfaite.

Dans le même temps, à l'intérieur, nous avons rénové notre bureau. Pour ce faire démolition de la dernière salle de bain du bas dernier vestive d'une époque révolue, et, déplacement des wc pour un accés plus facile par la salle de séjour.

La troisième cheminée a été désemmurée.
La surppise fut grande car elle nous a permis de découvrir une cheminèe basse.
Tout laisse penser, compris les encrages sur les solives du plafond découvert également, qu'il s'agissait d'une bergerie à la construction de la maison.

La cheminée a été restaurée et, est aujourd'hui en fonction.

La maison principale a été équipé dans le même temps de nouvelles menuiseries dotées de double vitrage.

2016 est l'annèe ou nous refaisons les sols de nos chambres et faisons une redistribution complètes de celles-ci.
Les lits à baldaquins sont passés dans les chambres de la maison principale afin de bénèficier d'une mise en valeur par les 3 mètres de hauteur sous plafond.

Les chambres Landaise et Basque héritent de lit bas, en 160 x 200 elles aussi, afin de gagner en perspective et lumière.

Les chambres Basque et Landaise reçoivent deux portes de salles de bain nouvelle génération, plus légères, toujours à galandage.